La Guerre des 4 Tribus

Incarnez un chat sauvage ou domestique, et vivez de grandes aventures.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Solfège
Meneur Courageux

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]   Dim 1 Juil - 18:13

    Solfège n'avait pas le choix, il devait aller lui même chasser cette souris. Pourquoi déjà les autres l'avaient abandonné dans cette chasse ? A oui ... l'un à vue une sublime femelle, l'autre avait vue un appétissant petit mulot. Si bien que le pauvre meneur se retrouva seul à poursuivre la petite souris bien grasse. Ils étaient partis tous les deux du camp, traversant tous les territoires ou presque, la souris se diriger vers le port. Solfège leva la tête vers le ciel, le soleil y était haut, les bipèdes devaient surement avoir repris leur trafiques. Il y eu un changement de sol plus ou moins brutale, passant de la terre, moelleuse et sèche à des paver posés sur le sol et accrochés entre eux. Solfège courait et perdu dans ses pensées, il ne fit pas attention ou il posa la patte. Sa patte se coinça dans un des rares écart entre les paver. Vous vous imaginez ce qui va arriver non ? Solfège tomba le museau en avant, ce cogne contre la pierre la patte toujours dans le maudit espace. Il avait mal, très mal, trop mal. C'était une vive douleur qui enflammé la patte du meneur, celui-ci se retint de gémir. Gémir n'était pas le comportement d'un digne chef. Solfège se releva, décoinça sa patte du trou et l'observa d'un air critique. Il aimait s'insulter lui-même moralement, c'était son étrange particularité. Le meneur essaya doucement de poser sa patte sur le sol, malheur pour lui, elle lui faisait mal. Il ne pouvait pas utiliser sa patte, comme par le pure des hasard, ses yeux croisèrent la souris qu'il pourchassait tout à l'heure. Il fit un pas vers elle, avant de s'effondrer sur le sol. La souris croisa son regard et fila en direction de vieilles caisses abandonnées. Le lieu était un mauvais choix, il y avait du passage avec des cheveux qui risquaient à tout moment de l'écraser. Solfège ne voulait pas finir en compte avant d'avoir un héritier, l'héritage c'était ce qui comptait pour lui. Il trouva une ruelle dont le fond était fermé, elle était suffisamment sombre pour l'abriter des regards des bipèdes.
    Il sentit une présence, un parfum qui lui disait vaguement quelque chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anémone
Chatte Errante Apaisante

avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part ~

MessageSujet: Re: " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]   Lun 2 Juil - 7:53

Anémone bailla en fixant le disque jaune dans le ciel. Quelque chose vint obscurcir sa vue et elle vit un freesbe passer au dessus d'elle. un chien passa en courant après sans faire attention à elle et partit à la poursuite du disque. Elle le fixa alors qu'il ramenait le jouet à ses maître. La fourrure rousse de la jeune chatte flamboyait par intermittence lorsque le soleil se cachait derrière les nuages. Elle se trouvait dans un parc, près d'un arbre. Ses yeux vert fixèrent les feuilles de l'arbre et elle finit par se lever et commença à avancer presseusement, observant tout autour d'elle l'activité paresseuse de la ville en été. Pas facile pour les bipèdes de correctement travailler avec cette chaleur. La chaleur même de se début d'après midi rendez les cigales du parc paresseusent. Seules quelques courageuses chantaient.

Elle quitta le parc d'un pas tranquille pour chercher un coin d'ombre pour l'après midi. La chaleur moite qui c'était abattu sur la ville ne décourageait pas tous les chats à sortir. En preuve vivante elle eu droit à une odeur particulièrement entétante qu'elle ne pourrait pas oublier. Le museau en l'air, elle commenç par repérer exactement sa trace puis baissa la tête pour poursuivre sa route. Vu le chemin parcouru, elle fit un crochet et croisa le chemin d'une souris qui se jeta droit dans ses pattes. Plus par automatisme qu'autre chose, elle abattit sa patte sur le rongeur et lui brisa la nuque. Elle le prit dans sa gueule et s'avança dans une ruelle ombragée. Ce fut comme si on appliquait sur tout son corps un voile d'eau rafraîchissant. Ses yeux émeraude fixèrent la semi obscuritée avec suspicion. L'odeur entêtante revint et elle s'approcha pour voir un chat noir et blanc qui semblait avoir une patte blssé. Anémone s'approcha du chat mais resta à une distance respectable. Elle le fixa un moment avant de poser le rongeur à ses pattes pour pouvoir parler.

« Bonjour. Qui es tu ? »

Elle ne pouvait réellement qu'émettre une hypothèse sur son identité, et puis, il pouvait seulement l'avoir croisé, "ce" chat ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solfège
Meneur Courageux

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]   Lun 2 Juil - 20:17

    L'odeur de la souris de tout à l'heure vint titiller ses narines, mais fut vite remplacé par une présence. Une présence féminine qui semblait s'approcher de lui. Il vit une silhouette, fine, élégante, un chat. Elle se rapprochait lentement de lui puis se stoppa. Solfège ne bougeait pas enfin c'est pas qu'il ne voulait pas bouger mais qu'il ne pouvait pas. C'était différent. Il regarda sa patte, elle était enflé, ça se voyait à l'oeil nu. La silhouette bougea, Solfège se crispa. A cause de l'ombre, impossible d’apercevoir son visage.

    « Bonjour. Qui es tu ? »

    Solfège retint son souffle. C'était un femelle, ça voix ne lui disait rien, vraiment rien. C'était étrange car ça silhouette, elle, était ... . Solfège se reprit.

    " Bonjours, je m'appelle Solfège. Je suis le chef de la Bande des Rues. Que viens-tu faire ici ? Ce n'est pas un endroit pour les jeunes femelles. "

    Sa réaction pouvait paraître étrange, nulle et complètement abrutit. Normale, la position dans la quelle il était était totalement nulle. Il sentit alors l'odeur de la souris qu'il cherchait.

    " Tu l'as attrapé, bien joué. "

    Il baissa la tête et commença à grattouiller le sol, trouvant rien de mieux à faire. Il releva la tête et direction de la femelle. Il sourit au vide de la sombre silhouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anémone
Chatte Errante Apaisante

avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part ~

MessageSujet: Re: " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]   Lun 2 Juil - 20:39

" Bonjours, je m'appelle Solfège. Je suis le chef de la Bande des Rues. Que viens-tu faire ici ? Ce n'est pas un endroit pour les jeunes femelles. "

Anémone tiqua à "jeune femelle". Non mais oh, il se prenait pour qui ce matcho et ses grands airs ! La femelle rousse plissa les yeux et sa queue battit vivement l'air. Elle le détailla, il ne lui ressemblait pas, au chat qu'elle avait rencontré avant. Pourtant, ils possédaient à eux deux le même pelage. Pour les yeux, elle n'arrivait plus à se souvenir de quel couleur était ceux du chat qu'elle avait aidé autrefois. Elle remarqua la patte enflée du matou et ne put empêcher un sourire ironique de s'installer sur son visage. Il avait beau se dire meneur de la Bande des Rues, il n'en était pas moins un chat comme les autres et pouvait se blesser comme tel. Quand à ce qu'elle venait faire ici ... Elle redressa la tête et lança d'une voix mielleuse :

« Prétend toi qui tu veux, pour l'instant tu n'es pour moi qu'un chat blessé. Quand à ce que je viens faire ici, seulement chercher un peu d'ombre. »

Elle observa un instant ses griffes avant de lancer :

« Quand au fait que je sois une "jeune femelle", il n'empêche que je peut donner une raclée aux sales matous dans ton genre. Mais ce n'est pas dans mon style de m'attaquer aux blessés. »

" Tu l'as attrapé, bien joué. "

Il devait parler de la souris. Elle eut un soupir las et attrapa la souris entre ses crocs et s'approcha du chat blessé, sortant de l'obscurité dans laquelle elle était jusqu'alors plongée. Sa fourrure rousse accrocha le peu de rayons qui passait jusqu'ici et ils firent miroiter son pelage de différentes teintes feu. Jugeant le mâle comme peu dangereux du moment qu'elle le surveillait, elle s'approcha de lui et posa la souris à ses pattes.

« Elle n'est pas venue jusqu'ici toute seule, je suppose que c'est toi qui la poursuivait. Donc, comme je n'en ai pas nécessairement besoin, je te la donne. Je vais soigner ta patte, depuis que je suis solitaire, j'ai appris à connaître les plantes, alors ne bouge pas d'ici. »

Elle le fixa férocement, le défiant de lui désobéir et retourna au parc. Les bipèdes et leur chien étaient partis. Elle s'aventura sous le grand arbre et en fit le tour pour y trouver quelques toiles d'araignée qui traînées entre les plantes de hautes de tailles. Elle continua son chemin vers une maison de bipède non loin où elle avait repéré des graines de pavots. Son voyage, allé retour dura un peu plus de dix minutes mais quand elle retourna là où elle avait laissé le mâle bicolor, elle l'y retrouva. Anémone s'approcha de nouveau de lui et appliqua des toiles d'araignée sur sa patte foulée. Elle attrapa ensuite un bout de bois qui traîné et une ficelle pour maintenir la patte droite.

« Tu as l'interdiction de poser cette patte au sol, et pour éviter que tu n'es mal, avale ces graines, mais n'en abuse pas. »

Elle s'éloigna d'un pas et enroula sa queue autour de ses pattes, son regard émeraude toisant le chat en face d'elle qui se disait chef de la Bande des Rues.

« Je m'appelle Anémone, et je suis une Solitaire. Que fais tu seul ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solfège
Meneur Courageux

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]   Mar 3 Juil - 10:04

    Parmi cette obscurité, il y avait tout de même un filait de lumière qui resplendissait dans tous cette ombre. La femelle s'approcha de Solfège, passant ainsi dans la zone de lumière. Son poil était roux, fin, son allure était fine, comme l'avait deviné Solfège. Quelque chose le stupéfia, cette allure, ce poil, c'est ... c'était ... . Il ne trouvait plus les mots pour parler. Cette silhouette lui disait quelque chose... comme si il l'avait déjà vue ... dans un passé proche. Dans la lumière elle ressemblait à un chat de feu, son pelage brillait et luisait comme le feu lui-même. La femelle se rapprocha de Solfège, et déposa la souris à ses pattes. Le meneur l'examina d'un regard professionnel. Les crocs avaient étaient délicatement enfoncés dans la peau, les marques étaient fraîches mais ne saignaient presque plus.

    « Elle n'est pas venue jusqu'ici toute seule, je suppose que c'est toi qui la poursuivait. Donc, comme je n'en ai pas nécessairement besoin, je te la donne. Je vais soigner ta patte, depuis que je suis solitaire, j'ai appris à connaître les plantes, alors ne bouge pas d'ici. »

    Solfège leva les yeux en direction de la femelle, celle-ci l'observait. Il semblait très peu contente mais pas en colère non plus. Puis, elle s'en alla. Solfège voulut la retenir, l'appeler pour qu'elle revienne. Il renonça, elle ne l'entendrait pas, inutile de gaspiller sa salive. Le meneur observait le pelage roux s'éloigner de plus en plus, puis le pelage disparut. Il se sentit seul tout à coup, c'était un sensation étrange. Très étrange...
    Solfège ferma les yeux, peux être que de cette façon, la douleur disparaîtrait. Il somnolait et s'apprêtait à ouvrir les yeux dès qu'un partielle danger se ferait sentir. Le parfum de la femelle de tout à l'heure revint faire surface. Comme un automatisme, Solfège ouvrit les yeux. Elle se tenait la, devant lui. La rouquine avait apporté quelque chose avec elle, Solfège détourna son regard de la femelle pour observer les nouvelles odeurs. Des herbes, une toile d'araignée et une branches de bois. Il ne mit pas longtemps pour comprendre qu'elle allait le soigner, enfin lui faire quelque chose à la patte. Elle s'appliqua à poser sur le blessé le pansement. Ce fut douloureux mais Solfège ne voulait rien laisser paraître de sa souffrance à une " étrangère ". Elle plaça un morceau de bois afin de tenir la patte bien droite et ficela le tout avec de la ficelle, trouvée sur le sol.

    « Tu as l'interdiction de poser cette patte au sol, et pour éviter que tu n'es mal, avale ces graines, mais n'en abuse pas. »

    Elle lui donnait des ordres en plus. Solfège fit une mine déconfite avant de répondre calmement.

    " Bien Madame. "


    Celle-ci ne l'entendit pas et poursuivit dans son discours. Tiens, elle s'était reculer, la femelle était désormais à un peu moin d'un pas du matou. Solfège s'assit à son tours avec énormément de difficulté, pourtant il ne laissa pas tomber son idée.

    « Je m'appelle Anémone, et je suis une Solitaire. Que fais tu seul ici ? »

    Anémone ... son nom lui collait à merveille. Son pelage rappelait l'anémone. D'après son grand-père qui avait déjà lui vue un vrai requin ( ce qui est plutôt rare ) les anémones sont oranges et très très collantes. Peut être que cette femelle sera pareille, enfin peux être, pour l'instant ça semblait être le cas...

    " J'étais partis à la chasse avec une équipe mais ces bons à rien on tous les deux trouvés un moyen pour me laisser seul. L'un à remarqué un très belle femelle et la suivis, ils doivent même en ce moment être en train de fabriqué un guerrier de plus pour ma bande. L'autre à trouvé un mulot qu'il a trouvé plus appétissant que cette souris. "


    Il fixa la souris non pas par appétit mais juste pour le bonheur de la fixer. Comme si elle pouvait tomber en poussière sous la puissance de son regard. Toujours fixé sur la souris, il demanda :

    " Et toi ? "

    Il releva les yeux et les planta dans ceux de la femelle, chose qu'il n'avait pas fait plus tôt. Il fut foudroyé. Ses yeux, d'un émeraudes parfaits, ils ne pouvaient exister des yeux pareil de le monde. Lorsqu'on les regarde on s'en souvient, pour toujours. Ils restent gravés dans la mémoire, à jamais. Mais il ne se souvenait plus de ou il les avait vue. Énervé par cette vérité, il tapa de la patte avant droite sur le sol et s'effondra en avant. Il chat ne peut tenir sur deux pattes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anémone
Chatte Errante Apaisante

avatar

Féminin Messages : 8
Date d'inscription : 13/06/2012
Age : 21
Localisation : Quelque part ~

MessageSujet: Re: " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]   Mar 3 Juil - 11:21

Anémone laissa le matou bicolor la dévisager à loisir sans broncher sous le regard doré de celui ci. Le bout de sa queue remuer plus par automatisme que réelle agacement. La femelle se tenait droite, fière et tranquille, son regard était calme et ne cherchait pas à se dérober à celui du mal, au contraire, elle lui tenait tête. Celui ci finit malgré tout par arrêter de la fixer sans rien dire et répondit à sa question :

" J'étais partis à la chasse avec une équipe mais ces bons à rien on tous les deux trouvés un moyen pour me laisser seul. L'un à remarqué un très belle femelle et la suivis, ils doivent même en ce moment être en train de fabriqué un guerrier de plus pour ma bande. L'autre à trouvé un mulot qu'il a trouvé plus appétissant que cette souris. "

« Au moins, ce chat sait reconnaître les belles femelles. »

Elle leva une patte devant elle et sortit ses griffes pour les examiner, un air faussement détaché peint sur le visage. Une menace simulé ? Non, seulement un avertissement, qu'il prenne donc garde aux jolies femelles, certaines sont couvertes d'épines, comme les roses. Elles ne sont pas toutes bonnes à porter des chatons pour le bon service de sa bande. Il fixa la souris avec insistance, presque comme si il la tenait pour coupable de ce qu'il c'était passé.

" Et toi ? "

Il avait posé sa question sans relever la tête mais une fois celle ci posée, il la redressa et planta son regard dans le siens. Ses émeraudes, froide et tranchante comme une pierre précieuse brute, le fixèrent sans ciller, soutenant le regard or de son vis à vis. Il fit un geste qui la surpris. Il tapa de la patte sur le sol, oubliant qu'il en tenait une en l'air pour ne pas se faire mal et s'étala net aux pattes de la femelle. Celle ci se pencha en avant et toucha le sommet du crâne du mâle avec son museau. Elle le contourna et examina sa patte blessée. Au moins, elle était restée en place. Elle glissa sa tête fine sous la patte du chat blessé et le força à se redresser. Elle le soutint est l'obligea à marcher pour se diriger vers le parc.

« Je te l'ai déjà dit, je cherchais un coin d'ombre pour l'après midi. Mais le parc fera tout aussi bien l'affaire. »

Elle l'obligea donc à marcher jusqu'au parc, la souris dans la gueule qu'elle venait juste d'attraper. Une fois au parc après une marche lente et laborieuse. Elle le conduisit sous le grand arbre qui étendait ses branches loin devant eux, celles ci étant couvertes de feuilles, elle les protégeaient du soleil et de son rayonnement. Quelques cigales chantaient tendis qu'une légère brise agité doucement les branches. Elle força le mâle à se coucher et elle, elle s'assit tranquillement à quelques pas de lui. Une voix les interpella :

« Et alors ma mignonne, qu'est ce que tu fais là toute seule ? Viens donc avec nous. »

La dite mignonne tourna un regard faussement inquiet vers les deux mâles. L'un d'eux portait un mulot dans la gueule. Sa souris à elle, se trouvait à ses pattes. C'est d'une voix qui contrastait avec son regard, mielleuse et douce, qu'elle dit en ronronnant d'amusement après les avoirs reconnu :

« Vous devriez plutôt vous souciez de vous plutôt que de ma compagnie. »

Elle fit semblant de réfléchir et finalement se leva pour qu'ils puissent voir leur chef ... qui semblait assez mécontent :

« Ce n'est pas mon rôle de veillez sur votre chef. »

Elle fixa les deux chats avec intensité et les laissa faire face à la menace face à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solfège
Meneur Courageux

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/06/2012

MessageSujet: Re: " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]   Mar 3 Juil - 12:32

    Anémone l'obligea à marcher en dehors de la zone d'ombre, à la vue de tous. Si ses guerriers le voyait, aider d'une chatte errante, elle allait le ridiculiser devant tous le monde. Ils marchaient, aidé par la femelle, mais ils marchaient. Solfège connaissait bien les environs et put en déduire ou ils allaient. Il aperçut enfin les arbres, leurs destinations était de plus en plus concrète. Le parc.

    « Je te l'ai déjà dit, je cherchais un coin d'ombre pour l'après midi. Mais le parc fera tout aussi bien l'affaire. »


    A oui ... c'est vrai, un coin pour l'ombre. On peut dire que la destination est plutôt bien choisit est bien mieux que la petite ruelle ombragé. Anémone tenait toujours la souris dans sa gueule et la déposa qu'une fois arrivée à destination. Il un grand arbre au centre parmi les brins d'herbes, il était beau cet arbre et personne n'avait jusqu'à lors réussit à déterminer de quelle race il appartenait, il était à la fois si différent et en même temps si pareil que les autres ... C'était le doyen des arbres, même ceux de la foret n'étaient pas aussi vieux que celui qui s'étendait devant eux. Les branches étaient longues et feuillu, ce qui donnait un beau coin d'ombre. La femelle s'arrêta sous une d'elles, et déposa Solfège. Le meneur fut forcer de s'allonger, sous peine de souffrir d'avantage. Il était bien, la loin de tous, loin de sa Bande, c'était comme, un moment de repos mérité.

    « Et alors ma mignonne, qu'est ce que tu fais là toute seule ? Viens donc avec nous. »

    Sharkan et Herentid ... les deux guerriers lâcheurs, qu'est ce qu'ils venaient faire ici ? Anémone se retourna, son regard inquiet inquiéta le meneur. Et si elle avait trop peur et qu'elle partait ? Solfège fronça les yeux, il n'aimait pas cette façon de la voir. Ils avaient toujours une façon d'appeler les belles femelles, assez irritante. Surtout lorsqu'il s'agissait de la proie du meneur, il voyait rouge. Anémone ronronna, bizarre cette chatte, très bizarre.

    « Vous devriez plutôt vous souciez de vous plutôt que de ma compagnie. »

    Solfège soupira. Caché derrière la femelle, le meneur apercevait ses deux guerriers mais eux ... eux ne le voyait pas. La Rouquine se décala, Solfège releva la tête et défia les regards des deux guerriers posé sur lui avec la plus grande surprise qu'un regard peut avoir. Toujours allonger sur le sol confortable, le meneur laissa faire la femelle.

    « Ce n'est pas mon rôle de veillez sur votre chef. »

    Il soupira un seconde fois, elle ne rajouterait plus rien pour l'instant. Le matou blanc et noir ne pouvait pas ne rien faire alors, il agit.

    " Tu as fini avec la femelle à ce que je vois, Herentid. Tu t'es bien amusé, je l'espère. Belle prise Sharkan, tu t'améliores à ce que je vois. Je vous présente Anémone, chatte errante à ce que j'en ai déduit. Anémone, voici mes deux guerriers lâcheur dont je t'ai parlé tout à l'heure. Sharkan en blanc et Herentid en noir. "

    Solfège ne s'attendait pas à ce que ses guerriers n'aplatissent sous la femelle pour lui exprimer leurs reconnaissance mais au moin un peu signe de tête c'était mieux que rien. Ils ne bougèrent pas, pas d'un poil.

    " Très bien vous deux, maintenant que vous avez vue que je ne suis pas perdu, vous pouvez disposer et nous laisser, seuls. "

    Sharkan eu un regard amusé qui passait d'Anémone à Solfège. Herentid quand à lui regardait son chef avec colère, il est frustré. Solfège sourit, il avait deviné la raison de sa frustration.

    " Bien, si c'est comme ça que tu nous reçois Solfège. Amusez-vous bien. "
    Et ils partirent, tous les deux, épaules contre épaules. Ils formaient une bonne équipe tous les deux. Solfège les regarda rapidement s'en aller avant de se concentrer sur la femelle qui se tenait devant lui.

    " Tu as toujours vécue ici ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: " Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
" Bonjours, je m'appelle Solfège et je suis le chef de la Bande des Rues " [ Morty ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je m'appelle Johnny & Je suis une légende~ [en construction]
» Je m'appelle Rémi et je suis sans famille et je me balade dans la viiiiiiiiiiiiie !
» Je suis Ariel, mais sans la queue.
» Noob, je suis un noooob!
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des 4 Tribus :: Bandes des Rues :: Territoire des Rues :: Le Port Commerçant-
Sauter vers: