La Guerre des 4 Tribus

Incarnez un chat sauvage ou domestique, et vivez de grandes aventures.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui va là ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Douceur Céleste
Doucy , Animatrice Calme
avatar

Féminin Messages : 94
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 19

MessageSujet: Qui va là ?   Lun 25 Juin - 11:07

Douceur Céleste
Wherever you are, I’m always by your side


Douce matinée. Les rayons du soleil levant déjà chauds transperçaient la voûte de feuillage verdoyant de la tanière des Brises. Ceux-ci vinrent caresser les paupières somnolentes de la jeune chatte siamoise. Accompagnée de cette chaleureuse lumière, elle ouvrit ses yeux bleus, brillants tels deux diamants. Elle secoua sa tête, toujours endormie, sans faire trop de bruit, ne voulant pas réveiller ses camarades, toujours plongés dans leurs rêves. Elle se leva et sortit à la pâle lueur du soleil. Elle s’étira longuement, faisant rouler ses muscles sous son pelage propre et abondant. Première levée, comme à son habitude, elle s’assit au centre du camp, laissant les rayons solaires l’inonder de lumière. Tout en profitant de ce soleil annonçant enfin la saison chaude, elle réfléchie au différente patrouille de la journée et aux diverses expéditions de chasses et autres. La patrouille de l’aube, d’ailleurs, venaient tout juste de rentrer, la fatigue imprimée sur leurs visages. Elle décida de les laisser se reposer, ne voyant aucune alerte dans leurs regards vitreux. Profitant de la brève paix entre les Tribus, elle décida de s’octroyer une matinée. Alors elle sortit de camp, décidant de faire le tour du territoire.

Douce symphonie. Le chant du vent dans les roseaux du marécage sonnait comme un murmure à l’oreille de la féline. Ce son, apaisant, rendait l’endroit, d’habitude inhospitalier, presque accueillant. Les libellules voletaient au-dessus de la lieutenante, et les quelques grenouilles réveillées croissaient en parfaite harmonie avec la brise. Elle serait restée des heures à écouter cette mélodie, mais Douceur Céleste voulait absolument revisiter tout le territoire, qu’elle connaît déjà si bien. Elle sortit donc du marécage, sans aucune trace de boue ni aucun relent de puanteur. Elle ne marcha pas bien longtemps avant d’atteindre la plage. Les galets crissaient sous ses pas, la brise apportait une odeur de sel et de senteurs plus ou moins exotiques. Les mouettes volaient au-dessus de l’eau, cherchant le moindre crabe aventureux – ou suicidaire ? – pour leurs déjeuners. Céleste voyait bien quelques poissons nager près de la surface de l’étendue aqueuse mais elle ne bougea pas. La bonne saison était revenue et ces animaux aquatiques étaient eux aussi revenus en masse. Elle n’aura qu’à dépêcher une patrouille de chasse lorsqu’elle rentrera au camp. Le bruit des vagues s’échouant sur la plage, emportant quelques galets avec leurs remous se mêlait parfaitement bien avec les cris des mouettes affamées.

Elle continua de s’enfoncer dans le territoire, passant par la prairie, magnifique en cette saison. Les fleurs multicolores s’étendaient à l’infini devant elle et leurs exquis parfums emportaient par la brise, faisant onduler l’herbe sous le soleil, rendait ce tableau féerique. C’était l’endroit que préférait la jeune chatte, pour son environnement apaisant et pour le calme qui y règne quand les apprentis et leurs mentors ne s’y entraînaient pas. Elle sentit une souris, et, n’ayant rien mangée ce matin, décida tout de même qu’un repas ne lui ferait pas de mal. Adoptant immédiatement la position du chasseur, elle s’approcha contre le vent de la souris et lui bondit dessus tout aussi rapidement. La féline l’acheva d’un coup de dent avant que le rongeur ne se rende compte de quoi que ce soit. Elle s’allongea dans l’herbe, à l’abri des regards et dégusta calmement son déjeuner. La chaire épaisse et dodue de l’animal montrait qu’ils commençaient à retrouver de la nourriture. Une fois son repas fini, elle se lécha les babines légèrement ensanglantées avant de se diriger vers le Mont pour se désaltérer.

Les flancs de cette colline commençaient déjà à se recouvrir d’une fine couche d’herbe agréable pour les coussinets, car d’ordinaire, la paroi rocailleuse n’est pas très plaisante. Une fois en haut, Douceur Céleste s’approcha de l’eau limpide du lac pour en boire quelques gorgées fraîches. La chaleur naissante n’affectait en rien la température toujours idéale de cette eau. Les buissons autour de cette étendue pouvaient offrir un bon abri pour une éventuelle sieste. Mais la chatte, debout, la tête haute, sur ses grandes pattes légèrement écartées, lui donnaient presque une allure de reine. Le regard pointait vers l’horizon, le soleil faisant briller son pelage déjà propre et son expression de suffisance en cet instant rendait Céleste tout simplement belle. Ses yeux bleus, braqués vers le territoire de la Montagne, regardaient si aucunes frontières n’avaient étaient franchies. Voyant bien que non, elle se relâcha quelque peu et commença à labourer la terre de ses griffes aiguisées. Mais le vent changea de direction, lui apportant une nouvelle odeur. Celle d’un chat intrus, en parfaite entorse à la règle. Il venait du Désert, de loin en perspective. Elle reprit son ancienne position, cherchant du regard le fou ayant osé s’aventurer sur la terre de sa Tribu. Elle ne le découvrit que lorsqu’il essaya de lui bondir dessus. Elle l’esquiva facilement, et, se retournant, les yeux remplis de rage et de colère, lui cracha au visage :

« - Qui êtes-vous pour oser vous aventurer sur le territoire de la Tribu des Mers ?! De surcroît, vous m’attaquez alors que c’est vous qui êtes en tort ?! Je vais vous faire ravaler votre arrogance et votre confiance ! »

Elle commença à tourner autour de l’intrus. Pour qui se prenait-il, de venir ainsi l’attaquer sans raison, sur son propre territoire ? Elle le saura bientôt, et quand elle aura appris tout ce qu’il lui fallait, elle le chassera de son territoire, le ferait rentrer chez lui la queue entre les pattes, ventre-à-terre.

|| Désolé, j'ai fait ça en 4ème vitesse pour pas te faire attendre, mais c'est déjà ça hein ^-^' ||

_________________




Merci Morty *O*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feu des Ténèbres
Elite Agressive

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 23/06/2012

MessageSujet: Re: Qui va là ?   Sam 30 Juin - 8:53

Cela faisait bien longtemps que Feu des Ténèbres avait abandonné ses recherches. Sa sœur, perdue dans la nature. Sa seule famille encore en vie. Enfin, « en vie », si ca se trouve elle était morte depuis bien longtemps. Mais juste après que le matou noir de jais ait été nommé guerrier, il passa de nombreuses lunes à la recherche de cette chatte dont il n’avait que si peu d’informations. Tout cela s’était passé bien trop longtemps auparavant pour se rappeler de la chatte auprès de qui il avait grandi. Car oui, il se rappelait bien de son expédition en dehors de sa Tribu natale. Il s’était enfui puis avait atterrit dans la Tribu du Désert. Par contre, impossible pour lui de se rappeler de quelle tribu il venait.

Deux prunelles ambrées luirent dans un coin de la tanière des Elites. Puis une masse imposante de fourrure noire s’extirpa de l’antre dans son obscurité. Ensuite elle se faufila à travers les félins endormis pour sortir du camp en silence. Ni vu ni connu. En ce moment ca lui prenait souvent de s’enfuir du camp pour une journée, sous prétexte d’aller chasser. Mais c’est toujours pour essayer de retrouver une trace de sa famille. Et aujourd’hui il avait décidé de se rendre à la frontière des Mers.

Aujourd’hui, il faisait un temps admirablement agréable. En sortant du camp des Déserts, Feu des Ténèbres se rendit compte que le soleil tapait déjà très fort. DE toutes façons, dans cette Tribu, il faisait toujours une chaleur épouvantable. L’astre du jour se reflétait sur le sol jaune désertique, éblouissant quiconque le regardait plus de 5 secondes.
Les muscles imposants du matou noir roulaient sous sa peau, et lui avançait, le regard à l’horizon, sur les terres de la Mer. De douces brises parvenaient jusque là et rafraichissaient cette fournaise. Amenant par la même occasion une odeur aquatique, typique de la Tribu des Mers. Il avançait la tête droite et fière, quand il sentit du mouvement à sa gauche, près des marécages. Il s’aplatit au sol, pour essayer de ne pas se faire remarquer. Mais avec cette couleur de fourrure, ce n’était pas bien évident.
Il entrouvrit la gueule. EN plus il était en territoire ennemi ! Sans faire attention, il avait du pénétrer dans les terres des Mers. Mais en tout cas, c’était lui qui était en tord. C’était une chatte qui n’était qu’à quelques longueurs de queue de lui. Une chatte siamoise avec un poil blanc et quelques endroits plus foncés. Et elle se rapprochait de lui. Il était coincé. Il n’a plus qu’une seule solution, et ce n’est pas celle qu’il préfère. Il était obligé de lui bondir dessus. Mais comme il n’était pas franchement de bonne humeur aujourd’hui, ce serait plutôt simple de passer outre le code des Tribus. De nature impatiente et de sang chaud, il s’énerve très vite et la circonstance n’aidait pas à le calmer. Il prit donc son élan sur place et bondit de ses puissantes pattes arrière sur la femelle inconnue. Mais elle sembla l’avoir entendu et l’esquiva sans problème ce qui énerva encore plus Feu des Ténèbres de se faire avoir de la sorte par quelqu’un d’autre.

La femelle sembla furieuse. Et après tout ca se comprenait. Un chat adversaire venait de s’inviter sur ses terres ! Le matou du Désert essaya de garder un minimum de calme. Il scruta de ses deux pupilles enflammées d’un air agressif l’autre pour essayer de l’effrayer. En effet, la plupart des chats qu’il rencontre ne sont pas rassurés en voyant ses yeux ambrés. LA chatte siffla :
-Qui êtes-vous pour oser vous aventurer sur le territoire de la Tribu des Mers ?! De surcroît, vous m’attaquez alors que c’est vous qui êtes en tort ?! Je vais vous faire ravaler votre arrogance et votre confiance !

Puis elle commença à tourner autour du matou. Lui, la suivait du regard. Chaud comme la braise, mais là, c’était plus glacial qu’autre chose. Mais qu’est ce qu’elle voulait cette petite chipie ?! Feu des Ténèbres bouillonnait de l’intérieur. Il finit par lâcher :
-Bon, je n’ai pas fait exprès ! Ca ne vous arrive pas d’être absent et d’aller à un endroit où vous ne devriez pas ?! Voilà. Je m’excuse, et avec votre autorisation, j’aimerai m’en aller.

Il finit ses mots avec la pointe d’arrogance et de défi qu’il montrait quasiment à chaque fois qu’il parlait, puis il tourna les talons et s’apprêta à retourner chez lui, la tête haute et fière, mais une voix s’éleva derrière lui ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douceur Céleste
Doucy , Animatrice Calme
avatar

Féminin Messages : 94
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: Qui va là ?   Dim 8 Juil - 17:23

Douceur Céleste
Don't go away...

Pendant que Douceur Céleste tournait autour du matou, elle ne pu s’empêcher de le détailler. C’était un grand chat noir, massif, aux yeux ambrés, profonds, perçants. Ce chat fit tiquer quelque chose dans l’esprit de la jeune chatte, sans qu’elle puisse réellement mettre la patte dessus. Elle lui tournait autour, sans pour autant réellement chercher à l’impressionner ni même le faire fuir, pourtant, elle ne pu s’empêcher de remarquer que les deux chats avaient une carrure assez similaire.

-Bon, je n’ai pas fait exprès ! Ca ne vous arrive pas d’être absent et d’aller à un endroit où vous ne devriez pas ?! Voilà. Je m’excuse, et avec votre autorisation, j’aimerai m’en aller.

Le chat se retourna, près à partir. Elle allait le laisser faire, après tout, il n’avait pas tort, mais quelque chose dit à la chatte qu’ils n’en avaient pas terminé tout les deux. Alors, contre son gré, elle l’interpella à nouveau.

-Attendez !...

Mais qu’allait-elle bien pouvoir dire ? Peut-être devrait-elle se présenter, même si ce n’était ni le moment, ni le contexte.

-J’aimerais au moins savoir comment vous vous nommez. Je suis Douceur Céleste, Oméga de la Tribu des Mers. Je m’excuse d’avoir porté un jugement hâtif à votre sujet.

Oui, autant s’excuser et perdre la face, mais n’était-ce pas la meilleure chose à faire ? Douceur Céleste s’assit, attendant la réponse du mâle, priant pour que celui-ci ne parte pas comme il était arrivé.

-Et puis, je ne vous ai pas donné l'autorisation de partir, dit-elle sur un ton qui se voulait moqueur et malicieux.

_________________




Merci Morty *O*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feu des Ténèbres
Elite Agressive

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 23/06/2012

MessageSujet: Re: Qui va là ?   Jeu 12 Juil - 16:22

La tête haute et grimpé le plus haut possible sur ses grandes pattes ils s’éloignait, tournant le dos à la chatte des Mers qu’il trouvait assez énervante. Elle miaula en l’interpelant :
-Attendez !... J’aimerais au moins savoir comment vous vous nommez. Je suis Douceur Céleste, Oméga de la Tribu des Mers. Je m’excuse d’avoir porté un jugement hâtif à votre sujet.

Tient donc ! Non seulement, il avait trouvé le moyen de se fritter avec l’oméga d’un clan ennemi mais aussi elle regrettait de lui avoir parlé de la sorte ! Héhé ! Il aimait bien se trouver dans cette sorte de situation. Surtout quand une des personnalités les plus importantes d’un clan ennemi au sien se rabaissait de la sorte en avouant son erreur. Ça lui plaisait beaucoup d’ailleurs.
La chatte blanche et grise s’assit de manière posée et calme en attendant surement que le mâle décline son identité. Ça ne lui plaisait pas beaucoup de lui dire son nom mais si elle le demandait. Il voulut répondre de sa voix froide habituelle, mais elle le devança et continua d’une voix moqueuse :
-Et puis, je ne vous ai pas donné l'autorisation de partir

Feu des Ténèbres fit les gros yeux. Elle était sérieuse la minette là ? Il voulait partir du territoire de la femelle et en plus il lui fallait l’autorisation pour retourner chez lui. À croire qu’elle voulait le retenir ici. Lui, n’aimait pas se retrouver là et d’y rester surtout. Un étrange sentiment s’emparait de lui quand il se trouvait là. Un genre de sentiment bizarre. Comme si il était venu là très longtemps auparavant. Serait-il possible qu’il soit natif de la Tribu des Mers ? Bwarf ! Né comme mangeur de poisson ? Il espérait que non ! Et qui sait ! C’était peut-être même cette Douceur Céleste sa sœur ! Hahaha ! Bon, trêve d’idioties, il répondit de sa voix froide et pleine de défis habituelle :
-Feu des Ténèbres. Et puis vous me retenez ici ou quoi ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui va là ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui va là ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Guerre des 4 Tribus :: Tribu des Mers :: Territoire de la Mer :: La Plage de Galets-
Sauter vers: